GO ! : Mise à jour d’XtremIO en 3.0.44… le live ;)

Comme teasé à plusieurs reprises, je vous propose la mise à jour de nos baies XtremIO en direct live, une fois n’est pas coutume, sur ce billet !

15h15 : Arrivé de l’ingénieur EMC chargé de l’uprgade.
15h20 : Préparation de l’install de la première X-Brick : upload du nouveu flarecode via le compte xmsupload.
15h22 : Connexion à la xms via le compte xmsinstall.
15h23 : Lancement de la « Fresh install », en fait une réinitialisation complète de la baie, qui va être complètement re-formattée comme prévu.
15h25 : Première opération du batch ainsi lancé : upgrade du XMS (la station de management associée à notre X-Brick).
15h28 : Les deux storage controler sont correctement vus, copie des nouveaux flarecode sur les deux SC.
15h32 : Lancement de la mise à jour des flarecode sur les deux SC.
IMG_5784
15h37 : Reformattage du pool de disques.
15:46 : Upgrade du firmware (une des dernières étapes, sans doute).
15:51 : Reboot des Storage Controlers.
16:03 : les SC ont rebooté et sont pingables
16:06 : reformattage de la XMS (la station de supervision)
16:07 : Upgrade terminée !

Première info importante, l’upgrade est donc disruptif, mais de plus, tous les règlages sont également perdus (vos utilisateurs et mot de passe locaux, les Initiateurs, le paramétrage SMTP, LDAP etc. …). A priori, pour le moment, il n’est pas possible de préserver la config pour la restaurer ensuite. Faites bien attention à sauvegarder d’une manière ou d’une autres vos paramètres avant cette mise à jour.

Seconde info, une fois l’upgrade terminée, il faut reconfigurer entièrement le cluster (donc le ou les X-Bricks associés) via la cli. Comme une install toute neuve, en somme. L’opération est relativement simple malgré tout via la commande de création ad-hoc :

login as: xmsadmin
xmsadmin@falconhn's password:
Last login: Tue Sep 23 17:04:03 2014 from fermiumsv2.******
Username: tech
Password:
Connect XMS on IP:443: version 3.0.0 build 44
xmcli (tech)> create-cluster expected-number-of-bricks=1 sc-mgr-host="IP" cluster-name="FalconHN"
Creating Cluster FalconHN ...
Discovered Storage Controllers:
Storage-Controller-Name Index Mgr-Addr       IB-Addr-1    IB-Addr-2    IPMI-Addr      Brick-Name Index Cluster-Name Index
X1-SC1                  1     IP             169.254.0.1  169.254.0.2  IP             X1         1     FalconHN     1
X1-SC2                  2     IP             169.254.0.17 169.254.0.18 IP             X1         1     FalconHN     1
Activating Cluster FalconHN .............................................................................................................
Cluster FalconHN [1] created
xmcli (tech)>

Une fois recréé, on doit donc vérifier que tout est ok et paramétrer à nouveau les « fondamentaux » (NTP notamment) :

Storage-Controller-Name Index Mgr-Addr       Brick-Name Index Cluster-Name Index State   Conn-State SW-Version SW-Build HW-Model OS-Version                    Serial-Number  Part-Number
X1-SC1                  1     IP             X1         1     FalconHN     1     healthy connected  3.0.0      44       S2600GZ  Xtremio OS release 3.0.0-38.4 FC6XI14****** 100-586-017-01
X1-SC2                  2     IP             X1         1     FalconHN     1     healthy connected  3.0.0      44       S2600GZ  Xtremio OS release 3.0.0-38.4 FC6XI14****** 100-586-017-01
xmcli (tech)> show-xenvs
XEnv-Name Index CPU(%) CSID State  Storage-Controller-Name Index Brick-Name Index
X1-SC1-E1 1     0      10   active X1-SC1                  1     X1         1
X1-SC1-E2 2     0      11   active X1-SC1                  1     X1         1
X1-SC2-E1 3     0      12   active X1-SC2                  2     X1         1
X1-SC2-E2 4     0      13   active X1-SC2                  2     X1         1
xmcli (tech)> show-modules
Module-Name Index XEnv-Name Index Storage-Controller-Name Index Module-Type State
X1-SC1-C1   2     X1-SC1-E1 1     X1-SC1                  1     CONTROL     active
X1-SC1-C2   5     X1-SC1-E2 2     X1-SC1                  1     CONTROL     active
X1-SC1-D1   3     X1-SC1-E1 1     X1-SC1                  1     DATA        active
X1-SC1-D2   6     X1-SC1-E2 2     X1-SC1                  1     DATA        active
X1-SC1-R1   1     X1-SC1-E1 1     X1-SC1                  1     ROUTER      active
X1-SC1-R2   4     X1-SC1-E2 2     X1-SC1                  1     ROUTER      active
X1-SC2-C1   8     X1-SC2-E1 3     X1-SC2                  2     CONTROL     active
X1-SC2-C2   11    X1-SC2-E2 4     X1-SC2                  2     CONTROL     active
X1-SC2-D1   9     X1-SC2-E1 3     X1-SC2                  2     DATA        active
X1-SC2-D2   12    X1-SC2-E2 4     X1-SC2                  2     DATA        active
X1-SC2-R1   7     X1-SC2-E1 3     X1-SC2                  2     ROUTER      active
X1-SC2-R2   10    X1-SC2-E2 4     X1-SC2                  2     ROUTER      active
xmcli (tech)> modify-datetime ntp-servers=["IP1","IP2"]
Syncing to time servers: ['IP1', 'IP1']
xmcli (tech)> modify-datetime timezone="Europe/Paris"
Cluster time is now: 2014-10-09 16:43:19 CEST

La partie DNS a été conservé, donc pas de problème de ce coté.

Un petite capture d’écran de l’interface, qui n’a pas beaucoup évoluée, mais qui embarque désormais la compression… et une très bonne surprise ! On nous avait annoncé une petite baisse d’espace disponible sur chaque XBrick du fait de la compression et c’est l’inverse apparamment, on est passé de 14,9 To disponible à 15,2 To !
Capture